Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • La poubelle de François Laliss


    Dans ma poubelle il y a :

    - une vielle chaussette trouée qui appartenait à Marguerite 
    - mes brouillons déchirés par les enfants de ma tante
    - des os de poulet de ce midi
    - des épluchures de pomme de terre qui traînaient par terre
    - un vieux pull en laine déchiré par un chien
    - le reste du gâteau offert par Emma Angelo et qui avait un goût atroce
    - des bonbons au réglisse encore emballés   
    - un cure-dent utilisé par Suzanne Marie Antoinette de la Fontaine 
    - une brosse à dent tombée dans les toilettes
    - une dent de Marguerite cassée par la voisine

    François Laliss alias Caroline Li

  • François Laliss, appartement 11


    Appartement : 11

    Prénom : François

    Nom : Laliss

    Sexe : Masculin

    Date de naissance : 12/10/1883

    Âge : 27 ans

    Lieu de naissance : Paris

    Lien avec les autres habitants : en couple avec Marguerite

    Signe particuliers : musclé, grand, maigre

    Aime :
    - le poulet
    - faire du sport

    N’aime pas :
    - être pauvre
    - travailler

    Qualités :
    - gentil
    - propre

    Défauts :
    - paresseux
    - avare

    Métier : Etudiant en médecine

  • Le plumier de Jean Hugo

     

    C'était un fin plumier, avec le bout pointu
    Qui était posé sur un tas de papiers blancs

     

    Voulant raconter l'histoire qu'il avait eue             

     

    Il appartenait à un petit grand enfant.              

     

       
    Le plumier fut perdu par un temps nuageux     
    Et se retrouva seul sur ce bout de papier

     

    Abandonné, il se sentit bien malheureux           
    Le vent l'emporta aux pieds d'une fille bien aimée 

     


    Elle emporta le plumier jusqu'à sa maison

     

    Elle le posa et dans un grand tourbillon

     

    Elle prit une feuille et voulut écrire un sonnet

     

    Qui parlerait du règne d'une ancienne reine
    Mais comme elle n'était pas vraiment inspirée
    Elle se dit qu'à chaque jour suffisait sa peine

     

    Jean Hugo, alias Isabelle